La magie au Paléolithique

Il y a 15000 ans, alors que la dernière période glaciaire touchait à sa fin, des hommes trouvèrent sous un surplomb rocheux dans le canton de Schaffhouse un lieu idéal pour établir un campement. À cet endroit, ils mangèrent et burent, taillèrent des silex ou s’occupèrent à des travaux de couture. C’est au XIXe siècle que l’on découvrit ce campement à Herblingen, un quartier de la ville de Schaffhouse. On y trouva aussi un bâton percé en bois de renne, sur lequel sont gravés deux chevaux sauvages.

C’est l’une des représentations figuratives les plus anciennes de la Suisse. On aimerait bien savoir à quoi servit ce bâton percé au Paléolithique. Les archéologues supposent que c’était une sorte de bâton magique pour la chasse. Par cette magie, les hommes voulaient gagner un pouvoir sur les animaux afin de ramener un gros butin de chasse.

Le bâton percé en bois de renne est une des représentations figuratives les plus anciennes de la Suisse.

Andrej Abplanalp on Wordpress
Andrej Abplanalp
Historien et chef de la communication du Musée national suisse.

Catégories

Sharing is caring
Sharing is caring

Votre commentaire





Simple Share Buttons