Deux joueuses en train de s’entraîner derrière le stade du Letzigrund à Zurich, mars 1968. Photo: Musée national suisse/ASL

Le football pour tous date de 50 ans seulement

1968 aura marqué un tournant dans l’histoire du football suisse. Cette année-là, le ballon rond s’ouvrit à tous (et à toutes), avec la fondation du premier club de football féminin de Suisse, le «Damen-Fussball-Club Zürich», le 28 février.

Dans les années 1950, à Bâle, l’annonce d’un match de football féminin,  Pays-Bas –Allemagne, souleva d’importantes vagues de protestations. L’Association Suisse d’Athlétisme et de Football prit officiellement ses distances, faisant savoir que l’événement «relevait plus du spectacle forain ou de la représentation de cirque», et n’avait pas sa place à Bâle (Sport, 28.08.1957).

Dans les années 1960, les femmes n’avaient pas le droit de s’inscrire dans un club de football. Cependant, de premières équipes, non officielles, se formèrent dans toute la Suisse, se mesurant les unes aux autres lors de tournois locaux qui se jouaient à six. L’équipe la plus connue était celle du FC Goitschel. Elle remporta nombre de rencontres dans le canton d’Argovie. L’année 1965 fut marquée par un cas hors norme à Sion, celui de la jeune Madeleine Boll, 12 ans, qui se vit octroyer une licence de football par erreur et put ainsi jouer avec les garçons, jusqu’à ce que l’association faîtière s’aperçoive de son erreur et lui retire l’autorisation de se présenter sur le terrain.

En 1966, l’Association Suisse de Football refusa d’admettre le FC Goitschel dans ses rangs, tout en proposant aux joueuses de devenir arbitres. C’est donc pas à pas que les jeunes femmes conquirent ce bastion masculin qu’était le football. Le premier match à onze – les tournois se jouaient à six – se tint à Wohlen au printemps 1967, et Goitschel s’imposa 6 à 0 face à une équipe zurichoise mixte.

C’est précisément cette équipe zurichoise qui donna naissance au DFCZ en février 1968, le premier club ayant statut d’association au sens de l’article 60 du code civil suisse. Les fondateurs en étaient deux sœurs, Ursula et Trudy Moser, et leur père Franz. L’assemblée générale constituante du DFC Zurich se tint le 11 avril 1968. Les documents de l’époque sont actuellement conservés dans les archives du FC Zurich.

Première photo de groupe du «Damenfussball Club Zürich», mars 1968. Photo: Musée national suisse/ASL

Article de la Tribune des Sports sur la nouvelle équipe féminine. Photo: FCZ-Museum

La création du DFCZ aura été à l’origine des premiers gros titres de l’histoire du football féminin. Les réactions allaient de l’étonnement à l’amusement: «Fussball-Amazonen machen ernst», titrait le journal Sport le 3 avril 1968, tandis que la Tribune des Sports intitulait son article du 1er juillet 1968: «Zurich a aussi une équipe de football… de charme!». Les premiers articles se focalisaient fréquemment sur le physique des sportives: «On compte parmi elles des jolies et des particulièrement jolies, des grandes et des petites, des plus jeunes et des plus âgées, des minces et des rondes, des brunes et des blondes.» (Sport, 03.04.1968)

Une série de photographies prises en mars 1968 à Zurich lors d’un entraînement du DFCZ a récemment été redécouverte dans les archives du Musée national. Il s’agit du tout premier reportage photo sur le sujet réalisé par une agence en Suisse. Les images, publiées dans la Tribune des Sports, sont particulièrement frappantes, car elles mettent uniquement l’accent sur le sport. Ce sont des clichés qui racontent le football, pas les femmes qui jouent. Les joueuses n’avaient pas à poser; il fallait qu’elles tirent, qu’elles sprintent ou qu’elles dribblent

Photos issues d’un reportage sur le «Damenfussball Club Zürich». Ces images, les premières de ce type en Suisse, ont été prises en mars 1968 par l’agence ASL. Photos: Musée national suisse/ASL

Plus de photos et d’articles sur l’histoire du football féminin sur le blog du FCZ-Museum sur le site (en allemand): seit 1968

Dans quelle mesure le renouveau social de 1968 a-t-il joué un rôle dans l’ouverture aux femmes de ce sport si populaire en Suisse? Il est difficile d’apporter une réponse définitive à cette question. Les pionnières de l’époque réfutent catégoriquement toute relation de cause à effet entre mouvements de libération de la femme et en faveur de l’égalité des sexes et avancées dans le domaine sportif (voir www.seit1968.ch / uniquement en allemand). Cependant, la recherche actuelle comme les articles de presse des années 1960 et 1970 soulignent l’existence de parallèles. Les jeunes footballeuses sont souvent présentées comme des pionnières de l’égalité des sexes dans leur domaine (cf. à ce sujet Marianne Meier: «Petits pieds délicats et cuir rugueux…», page 51 et suivantes).

Les débuts du football féminin organisé datent des années 1968 à 1971. Des clubs indépendants virent le jour dans toute la Suisse et s’assemblèrent pour créer la Ligue suisse de football féminin le 24 avril 1970. Un an plus tard, un nouveau règlement de l’organisation stipulait qu’à partir de la saison 1971/72, seules les équipes affiliées à un «club masculin» seraient autorisées à participer à la compétition. Cela entraîna la disparition de certains des premiers clubs, mais aussi la création d’équipes féminines dans les clubs établis.

Imagine 68 – Le spectacle de la révolution

Musée national Zurich

14.09.2018 – 20.01.2019

Après le succès des expositions «1900-1914. Expédition bonheur» (2014) et «Dada Universal» (2016), Stefan Zweifel et Juri Steiner, les deux commissaires invités, offrent en 2018 leur vision de la génération 68. Objets, films, photos, musique et œuvres d’art recréent l’atmosphère de 1968. L’exposition offre un aperçu global de la culture de cette période et emmène les visiteurs, à travers les Silver Clouds d’Andy Warhol, au cœur des extravagances d’une époque.

50 ans de football féminin en Suisse: extrait du Tagesschau du 22.07.2018 (en allemand). Vidéo: SRF

Saro Pepe
Saro Pepe Fischer est historien et médiateur culturel. Il dirige le musée et les archives du FC Zurich depuis 2011.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Votre commentaire