Première image de Betty Bossi, 1956.
Archives Betty Bossi

Betty Bossi

Le personnage fictif de Betty Bossi a conquis les cuisines suisses après la Seconde Guerre mondiale. Grâce à elle, la diversité culinaire et l’intérêt des hommes pour la cuisine se sont accrues.

Benedikt Meyer

Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

C’est le printemps au Tessin: les oiseaux chantent, les pommiers fleurissent et des spaghettis cuits pendent aux branches. Une équipe de tournage de la BBC les avait accrochés aux arbres. La blague de la récolte de spaghettis au Tessin est le tout premier poisson d’avril de l’histoire de la télévision. En 1957, les spaghettis étaient un produit exotique au Royaume-Uni, et encore inhabituel au nord des Alpes. Mais beaucoup de choses étaient sur le point de changer.

Le miracle économique après la Seconde Guerre mondiale a non seulement amené des automobiles, télévisions et nouvelles coiffures, mais aussi une nouvelle cuisine. Littéralement. Fours électriques, mixeurs, batteurs électriques, pétrisseuses ou encore lave-vaisselles se sont répandus, ouvrant de nouvelles possibilités culinaires, et les magasins n’ont cessé de proposer de nouveaux produits.

Des arbres à spaghettis au Tessin? En 1957, la BBC s’est permis un poisson d’avril très particulier.
YouTube

Afin de ne pas perdre pied au milieu de toutes ces nouveautés, les Suissesses et les Suisses avaient besoin d’aide. Betty Bossi leur en a apporté. Ce personnage fictif parlait toutes les langues nationales et donnait à la population des idées de recette et des conseils ménagers, qui étaient publiés à partir de 1956 dans le Betty Bossi Post. Ce journal était au début disponible gratuitement dans les magasins. Plus tard, on pouvait s’y abonner.

Derrière Betty Bossi se cachait Emmi Creola-Maag. Les premières années, cette publicitaire zurichoise rédigeait elle-même les articles. Plus tard, elle a reçu l’aide d’une maîtresse de maison et d’un cuisinier. Toutefois, lors du lancement du premier livre de recettes Betty Bossi en 1973, Creola-Maag n’était plus très active. Elle avait quitté l’entreprise deux ans auparavant. Cela n’a rien cependant en rien nui au succès de l’ouvrage. Betty avait conquis le cœur des Suissesses et des Suisses au quatre coins du pays.

Des classiques tels que Recettes faciles pour charmer vos convives ou Gâteaux, cakes et tourtes se sont vendus à plus de 650 000 exemplaires au cours des quatre premiers mois. Tandis qu’à l’international, d’autres livres faisaient fureur, sur le marché suisse, presque aucun n’a rencontré autant de succès que Betty Bossi. Si l’on alignait tous les livres de cuisine Betty Bossi vendus jusqu’à aujourd’hui, ils formeraient un pont entre la Suisse et New York. Mais on pourrait surtout y lire l’histoire contemporaine, ses nouveaux produits et ses nouvelles idées. L’émergence et le déclin des boîtes de conserve, la naissance de la cuisson à basse température et de la poêle en téflon, la fast et slow food, les tendances végétariennes et végétaliennes ou celles privilégiant les produits locaux... Les femmes actives trouvaient des plats rapides et les hommes osaient se mettre aux fourneaux... ou devant l’ordinateur. Car en 1998, la reine de la cuisine a lancé son premier site web. Betty Bossi s’est depuis longtemps éloignée de son image de marketeuse de graisse de cuisson et après plusieurs changements de propriétaires, elle est depuis 2012 une filiale à 100% de Coop.

Par ailleurs, la BBC a été submergée de demandes de personnes qui voulaient planter un arbre à spaghettis chez elles. La chaîne leur a répondu: «Prenez un spaghetti, plongez-le dans une boîte de sauce tomate, et croisez les doigts».

Le premier Betty Bossi Post, en 1956.
Archives Betty Bossi

Cette cuisinière nationale a encouragé les hommes à se mettre aux fourneaux. Comme ici, en 1984 à Delémont, lors d’un cours d’entretien ménager.
Musée national suisse / ASL

Autres articles

Adresse et contact
Musée national suisse
Landesmuseum Zürich
Museumstrasse 2
Case postale
8021 Zurich
info@nationalmuseum.ch

Design: dreipol   |  Réalisation: whatwedo
Musée national suisse

Le Musée national suisse (MNS) est l’unité administrative faîtière qui regroupe trois musées: Le Musée national Zurich, le Château de Prangins et le Forum de l’histoire suisse à Schwyz, ainsi que le centre des collections d’Affoltern am Albis.