L’exposition Grün 80 vue du ciel. Cliché réalisé en juin 1980.
Bibliothèque de l’EPF, photothèque

Une exposi­tion royale

Il y a 40 ans, la deuxième exposition horticole et paysagère suisse («Grün 80») attirait des millions de Suissesses et de Suisses, ainsi qu’une souveraine: la reine Élisabeth II.

Andrej Abplanalp

Historien et chef de la communication du Musée national suisse.

Le 12 avril 1980 l’exposition Grün 80 fut inaugurée dans la commune de Münchenstein (BL). La deuxième exposition horticole et paysagère suisse se déroula jusqu’au 12 octobre et attira quelque 3,5 millions de visiteurs et visiteuses. Cet événement visait à fournir une plateforme à l’horticulture suisse et à contribuer à améliorer la qualité de vie. Sur une surface totale de 46 000 mètres carrés, des jardins furent aménagés, des milliers d’arbres plantés et la beauté de la nature fut mise en scène à la perfection.

Mais ce projet ne fit pas toujours l’unanimité. Son coût total d’environ 60 millions de francs fut le principal argument des opposants à sa réalisation, en cette période économiquement difficile de la fin des années 1970. Finalement, le financement fut assuré et l’enthousiasme de la population l’emporta lors de l’inauguration de l’exposition.

L’un des symboles de l’exposition Grün 80 était le grand dinosaure en béton.
Wikimedia

LA REINE COMME INVITÉE D’HONNEUR

Les jardins, aménagés à grands frais, ont non seulement plu aux Suisses amoureux de la nature mais aussi à la reine du Royaume-Uni. Elle insista pour profiter de sa visite dans le pays pour faire une halte à l’exposition Grün 80. Le conseiller fédéral satisfit à son désir, et la reine s’y rendit dans sa propre Rolls Royce le 1er mai. Elizabeth II apprécia grandement cette excursion et planta même un arbre. Après un repas et une brève rencontre avec la population bâloise, elle partit en hâte à son rendez-vous suivant.

Pendant que la reine et son mari, le Prince Philip, duc d’Edimbourg, profitaient de la riche végétation de l’exposition, la police luttait contre 250 manifestants venus de Münchenstein pour protester. Les forces de l’ordre réussirent à protéger la reine britannique.

La visite d’Elizabeth II fut certes le fait le plus marquant de cette deuxième exposition horticole et paysagère suisse, mais cette dernière fut de manière générale très appréciée. Les organisateurs avaient tablé sur trois millions de visiteurs et visiteuses. Les fortes ventes de cartes d’abonnement ont porté ce chiffre à un demi million de plus. Ces cartes ont rencontré un franc succès dans l’agglomération de Bâle et ont été fortement utilisées. Le revers de la médaille? Le déficit laissé par l’événement. La perte s’est chiffrée à environ 10 millions de francs et n’a pu être compensée que plusieurs années plus tard. La Migros, qui a repris par la suite le terrain, contribua grandement à combler le déficit. Elle exploite aujourd’hui encore le Park im Grünen Münchenstein.

Le conseiller fédéral Kurt Furgler et la reine Élisabeth II à l’exposition Grün 80.
Musée national suisse / ASL

Autres articles

Adresse et contact
Musée national suisse
Landesmuseum Zürich
Museumstrasse 2
Case postale
8021 Zurich
info@nationalmuseum.ch

Design: dreipol   |  Réalisation: whatwedo
Musée national suisse

Le Musée national suisse (MNS) est l’unité administrative faîtière qui regroupe trois musées: Le Musée national Zurich, le Château de Prangins et le Forum de l’histoire suisse à Schwyz, ainsi que le centre des collections d’Affoltern am Albis.