Histoires de jardin

Andrej Abplanalp

Andrej Abplanalp

Historien et chef de la communication du Musée national suisse.

De nos jours, les fanatiques de jardinage s’emparent des espaces publics pour planter ici et là courges, maïs, haricots et font pousser les tournesols sans aucun contrôle. Le jardinage urbain a le vent en poupe. Tout recoin non occupé est recouvert de verdure, et des caisses font office de jardin sur le balcon. Auparavant, on manquait moins d’espace qu’aujourd’ hui. Le jardinage n’avait pas non plus ce côté rebelle. En aménageant de somptueux jardins, on affichait sa réputation et son pouvoir. Nous en avons un bon exemple avec le jardin du Château de Prangins, situé au bord du lac Léman dans le canton de Vaud. Le baron Louis Guiguer le fit aménager au XVIIIe siècle. Il représente aujourd’hui un des plus grands jardins potagers historiques de Suisse.

Le châtelain n’aura probablement jamais participé lui-même aux activités de jardinage. À cet égard également, les temps ont changé. Au lieu de cela, il se sera promené le long des allées élégantes de gravier blanc en feuilletant un écrit de Voltarie.

Le Château de Prangins mérite une visite. Photos: Musée national suisse

Jardin urbain au Québec.

La vie de Voltaire.

Autres articles

Adresse et contact
Musée national suisse
Landesmuseum Zürich
Museumstrasse 2
Case postale
8021 Zurich
info@nationalmuseum.ch

Design: dreipol   |  Réalisation: whatwedo
Musée national suisse

Le Musée national suisse (MNS) est l’unité administrative faîtière qui regroupe trois musées: Le Musée national Zurich, le Château de Prangins et le Forum de l’histoire suisse à Schwyz, ainsi que le centre des collections d’Affoltern am Albis.