Un travail d’équipe

Gouverner en Suisse est un travail d’équipe et non la tâche d’une seule personne. Le pouvoir politique est réparti entre de nombreuses instances et repose sur plusieurs épaules. Ainsi, les gouvernements cantonaux de Suisse n’ont pas un seul chef d’État, mais plusieurs, sept en général. Aux trois niveaux de l’État – la Confédération, les cantons ou aussi les villes et les communes – l’exécutif suit le principe dit de collégialité.

En Suisse, ce système politique remonte aux anciennes cités-États et aux républiques paysannes. La grande rose du Conseil qui se trouvait jusqu’à la fin du XIXe siècle dans la salle du Grand Conseil de l’hôtel de ville d’Appenzell, date de l’Ancien Régime. Le cercle extérieur porte le nom et les armoiries des membres du « Conseil secret » – chargé de la politique financière, extérieure et ecclésiastique. Le cercle intérieur représente l’État d’Appenzell Rhodes-Intérieures avec ses organes politiques et militaires.

Grande rose du Conseil, 1688, attribuée à Johann Martin Geiger, provenant de l’hôtel de ville d’Appenzell. Photo: Musée national suisse

Andrej Abplanalp on Wordpress
Andrej Abplanalp
Historien et chef de la communication du Musée national suisse.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Votre commentaire