Un regard pour obtenir l’assistance divine

Le 26 août 1833, Bâle a été divisée en deux demi-cantons. Dans la foulée, le trésor de la cathédrale de la ville a également été partagé. Avec des conséquences importantes...

En 1833, la division de Bâle en deux demi-cantons eut pour conséquence la division du célèbre trésor de la cathédrale. Le nouveau canton de Bâle-Campagne obtint 64% du territoire. Comme il avait un urgent besoin d’argent, il liquida les richesses de l’Église. Par exemple, le reliquaire en argent datant de 1450 qui rapporta 562 francs suisses à la caisse du canton.

Ce reliquaire a la forme d’un pied, conformément à son contenu. À l’intérieur – on en était convaincu – se trouvaient les os du pied d’un petit garçon qui aurait été tué à Bethléem sur ordre du roi Hérode. Ce qui aujourd’hui nous fait frissonner d’horreur, était pour les fidèles de l’époque objet de vénération religieuse. Les jours de fête, à travers un voyant en cristal de roche poli, ils pouvaient jeter un regard sur la relique, espérant ainsi obtenir l’assistance divine.

Reliquaire en forme de pied provenant du trésor de la cathédrale de Bâle, 1450, argent, cuivre doré, nacre émail, perles , pierres précieuses et verre.

Andrej Abplanalp on Wordpress
Andrej Abplanalp
Historien et chef de la communication du Musée national suisse.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Votre commentaire