Couteau d’abattage, XVIIIe siècle, probablement originaire d’Allemagne.
Wikimedia

L’interdiction de l’abattage rituel

Lorsque les Juifs de Suisse se virent accorder la liberté des cultes en 1874 – enfin –, ce fut seulement pour quelques courtes années. Les partisans de la protection des animaux obtinrent l’interdiction de l’abattage rituel grâce au droit d’initiative instauré en 1891.

C’était un dimanche du mois d’août. Dans la communauté juive de Lengnau et Endingen, l’ambiance était fébrile et la tension palpable. Pendant 250 ans, ces villages du Surbtal, une vallée argovienne, avaient été les seuls endroits de Suisse où les Juifs étaient autorisés à s’établir. Il y avait pourtant eu plusieurs agressions, et même des pogroms. Encore aujourd’hui l’ambiance était survoltée. Tous attendaient le verdict de la votation, même si les Juifs du Surbtal en subodoraient déjà le résultat.

Cela faisait déjà plusieurs siècles que les Juifs étaient considérés comme des citoyens de seconde classe. Lorsqu’en 1798 les Suisses s’étaient vu accorder le droit de vote – du moins les sujets masculins –, les Juifs en avaient été exclus, comme s’ils avaient été des étrangers. La constitution de 1848 octroyant la liberté d’établissement, de croyance et de droit aux citoyens suisses ne s’appliqua elle aussi qu’aux chrétiens. Ce n’est qu’en 1866 que les Suisses de confession judaïque purent jouir de la liberté d’établissement et de la liberté religieuse. Et encore, ces concessions avaient été obtenues grâce aux pressions de la communauté internationale et sur un fond d’antisémitisme où chaque avancée était suivie d’une régression. Mais maintenant, les Juifs avaient le droit de pratiquer leur religion où qu’ils soient. Du moins en théorie.

Le débat sur le droit d’initiative voté en 1891 évoquait aussi les droits de chacun. De nombreuses voix s’étaient élevées pour dire que reconnaître le droit d’initiative équivalait à ouvrir une boîte de Pandore. Alfred Escher avait même déclaré: «Penser que le peuple est infaillible, c’est faire comme les catholiques qui croient en l’infaillibilité du pape.» Pour passer en votation, une initiative devait être soutenue par 8 % des électeurs. Les premiers à surmonter cette barrière furent les défenseurs de la cause animale.

Figurine en terre cuite représentant un Juif, XIXe siècle.
Musée national suisse

La protection des animaux était pourtant un phénomène encore récent, car c’est seulement au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle que le bien-être animal devint un débat de société. Or beaucoup de défenseurs de cette cause considéraient que l’abattage rituel juif, qui ordonne de trancher la gorge des animaux, était un problème et leur initiative voulait l’interdire. Les débats furent houleux, les expertises suivies de contre-expertises et des arguments justes, mais aussi cyniques, furent échangés sur la façon moralement acceptable de mettre à mort les animaux.

Pour quelle cause vota donc la Suisse en ce jour du 20 août 1893? Celle des animaux? Celle de la liberté de croyance? Celle des Juifs? Les discussions et les résultats montrent que le bien-être animal prima toutes les autres. En Argovie, où l’atmosphère était particulièrement électrique, 84 % des électeurs se rendirent aux urnes et 90 % d’entre eux approuvèrent l’interdiction. Au Valais en revanche, ils la repoussèrent à 97 %. Toutes régions de Suisse confondues, les auteurs de l’initiative gagnèrent avec 60 % des voix, quoiqu’il s’en fallut d’un cheveu – 63 Nidwaldiens pour être précis – pour qu’ils n’obtiennent pas la majorité des cantons, et que l’interdiction ne passe pas.

Au final, ce vote n’aura pas changé grand-chose. Les Juifs importaient désormais leur viande et la Suisse fut la cible de critiques internationales pour pratiques discriminatoires. Le paragraphe incriminé a aujourd’hui été retiré de la Constitution et l’interdiction de pratiquer l’abattage rituel intégrée dans la loi sur la protection des animaux. Et la question de savoir si l’abattage rituel est humain ou barbare reste – paradoxalement et précisément – une question de croyance.

Égorgement rituel au XVIIIe siècle, Allemagne.
Wikimedia

UNE FRESQUE HISTORIQUE EN 100 ÉPISODES

240'000'000 av. J.-C.

Des dinosaures au Monte San Giorgio

CONTINUER

12'000 av. J.-C.

Rhinocéros laineux et mégacéros

CONTINUER

4000 av. J.-C.

Le mythe des Lacustres

CONTINUER

1500 av. J.-C.

Transpercer, frapper, couper

CONTINUER
Bridon Mors de l’âge du bronze.

500 av. J.-C.

Les braves

CONTINUER

150 av. J.-C.

Le commerce à la mode celte

CONTINUER
Bataille opposant les Romains et les Helvètes.

58 av. J.-C.

Quand César refoula les Helvètes

CONTINUER
Sol romain en mosaïque.

20 ap. J.-C.

Dolce vita à Zurich

CONTINUER

50 ap. J.-C.

Des armes et des jeux à Vindonissa

CONTINUER

70 ap. J.-C.

L’ascension d’un petit village de province

CONTINUER

246 ap. J.-C.

Meurtre dans les thermes romains

CONTINUER

275 ap. J.-C.

La sandale romaine

CONTINUER

295 ap. J.-C.

Aux frontières de l’Empire romain

CONTINUER

303 ap. J.-C.

Saint Maurice

CONTINUER

401 ap. J.-C.

Sainte Vérène

CONTINUER

522 ap. J.-C.

Les «rois intrigants»

CONTINUER

591 ap. J.-C.

Maudit Tuggen

CONTINUER

753 ap. J.-C.

Noël à Romainmôtier

CONTINUER

774 ap. J.-C.

Un roi dans la tempête

CONTINUER

819 ap. J.-C.

Le plan de Haito

CONTINUER

917 ap. J.-C.

Les chevaliers de l’Apocalypse à Bâle

CONTINUER

962 ap. J.-C.

Deux femmes fortes

CONTINUER

999 ap. J.-C.

Le crépuscule des Burgondes

CONTINUER

1030 ap. J.-C.

Radbot et le château de l’autour

CONTINUER

1157 ap. J.-C.

Un duc sans duché

CONTINUER

1211

Courage valaisan et ruse bernoise

CONTINUER

1240

La cité disparue

CONTINUER

1315

L’embuscade de Morgarten

CONTINUER

1319

La forteresse du lac

CONTINUER

1308

Agnès de Hongrie

CONTINUER

1347

La peste

CONTINUER

1356

Le grand tremblement de terre de Bâle

CONTINUER

1415

L’Argovie, berceau politique de la Suisse

CONTINUER

1473

Lutte au bord du lac de Constance

CONTINUER

1506

Les mercenaires

CONTINUER

1516

Érasme de Rotterdam

CONTINUER

1524

Les noces du curé

CONTINUER

1527

Un personnage controversé

CONTINUER

1536

L’autre conquête de l’ouest

CONTINUER

1540

La sécheresse

CONTINUER

1618

Ni vainqueur ni vaincu

CONTINUER

1687

Les huguenots

CONTINUER

1697

Étrange tubercule

CONTINUER

1731

La dernière sorcière de Fribourg

CONTINUER

1748

e comme Euler

CONTINUER

1765

L’île de Rousseau

CONTINUER

1798

La résistance des Nidwaldiens

CONTINUER

1800

Frédéric-César de La Harpe

CONTINUER

1804

Le mythe de Guillaume Tell

CONTINUER

1806

Goldau sous la roche

CONTINUER

1814

Barry le saint-bernard

CONTINUER

1815

Nouveau départ à Vienne

CONTINUER

1816

L’été de Frankenstein

CONTINUER

1832

La révolte contre les machines à Uster

CONTINUER

1839

Le déboisement dans la vallée de Peccia

CONTINUER

1847

Le Sonderbund

CONTINUER

1850

Le franc suisse

CONTINUER

1851

L’Amérique

CONTINUER

1853

Des trains pour Zurich

CONTINUER

1864

Tutti Fratelli

CONTINUER

1865

Chute mortelle au Cervin

CONTINUER

1871

Bourbaki

CONTINUER

1872

Des anarchistes dans le Jura

CONTINUER

1879

Le doux côté de la Suisse

CONTINUER

1880

Le percement du Gothard

CONTINUER

1881

Heidi

CONTINUER

1885

Un jardin d’hiver pour artistes

CONTINUER

1893

L’interdiction de l’abattage rituel

CONTINUER

1898

Masculin générique

CONTINUER

1905

La miraculeuse année d’Einstein

CONTINUER

1915

Les rouges discours de Zimmerwald

CONTINUER

1916

Dada

CONTINUER

1918

Un mois de novembre fébrile

CONTINUER

1925

Le magasin roulant

CONTINUER

1934

Un remonte-pentes à Davos

CONTINUER

1935

On ne parle pas d’argent

CONTINUER

1938

Romanche

CONTINUER

1939

Des pistes de ski à l’Orient

CONTINUER

1941

Maurice Bavaud

CONTINUER

1943

Bâle, une ville aux drôles de couleurs

CONTINUER

1956

Betty Bossi

CONTINUER

1957

Mister Univers

CONTINUER

1958

Une femme seule contre tous

CONTINUER

1961

Le vélomoteur

CONTINUER

1962

Ursula Andress et le bikini

CONTINUER

1967

La votation Picasso

CONTINUER

1972

Smoke on the Water

CONTINUER

1981

L’heure d’été

CONTINUER

1983

Swatch

CONTINUER

1990

La Toile

CONTINUER

1991

Enfin!

CONTINUER
Benedikt Meyer
Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Share on Whatsapp
Whatsapp

Votre commentaire