Estampe de l’île Saint-Pierre, sur le lac de Bienne. Bien qu’il n’y séjournât que six semaines, Rousseau se sentit bien dans ce paysage idyllique.
Musée national suisse

L’île de Rousseau

D’abord acclamé, puis conspué, Jean-Jacques Rousseau mena une vie particulièrement mouvementée. Il n’est donc pas étonnant qu’il ait chéri l’île Saint-Pierre, petit paradis sur le lac de Bienne, jusqu’à la fin de ses jours.

N’importe quel roman d’aventures paraît fade à côté de la vie de Jean-Jacques Rousseau. Pauvreté, richesse, errance, coïncidences, innombrables livres, romances, mariages, liaisons, intrigues, énigmes, fuite, violence, bannissement, musique, philosophie, politique, religion, hypocrisie et paranoïa: il connut tout, il vécut tout. C’est probablement pour cette raison qu’il désignait la période qu’il passa sur l’île Saint-Pierre – somme toute assez ennuyeuse pour lui – comme la plus heureuse de sa vie.

Il faut dire que la vie de Rousseau avait totalement basculé quelques années auparavant. Après avoir été porté aux nues avec Julie ou la nouvelle Héloïse (1761), il fut mis à l’index pour avoir écrit Du contrat social (1762) et l’Émile (1762). Ses analyses étaient sans concessions: il expliqua l’origine des structures sociales, dénonça les inégalités, condamna les systèmes de pouvoir et rompit avec la religion après avoir lui-même changé deux fois de confession. Il critiqua à peu près tout ce qui existait à son époque, lui opposant l’idéal romantique du bon sauvage. Si son raisonnement peut donner matière à discussion, il reste certain que Rousseau était un homme dangereux. Il fut condamné à Genève comme en France et ses livres furent brûlés ou interdits. L’homme du siècle des Lumières s’enfuit à Môtiers, dans le Val-de-Travers, avant de regagner l’île Saint-Pierre à l’automne de l’année 1765.

Portrait de Jean-Jacques Rousseau.
Musée national suisse

Émile ou De l’éducation, roman de Jean-Jacques Rousseau. L’ouvrage ne reçut pas toujours le meilleur accueil.
Musée national suisse

À l’époque de Rousseau, la presqu’île était entièrement entourée d’eau. Le philosophe y vécut dans un cloître qui avait été transformé en auberge, y trouvant l’apaisement. Les promenades sur l’île se succédaient aux tours en barque, il commença à s’intéresser à la botanique. Recevant une visite de temps à autre, il se joignait aux vignerons de la région en fin de semaine, lorsque ceux-ci utilisaient un pavillon sur l’île comme point de rassemblement pour leurs fêtes.

Rousseau passait le reste de son temps à contempler le flux et le reflux des eaux sur la rive et, pour une fois dans sa vie de révolutionnaire, goûtait à une tranquillité que rien ne venait troubler.

Les autorités bernoises le bannirent de l’île six semaines après son arrivée. Il gagna alors l’Angleterre en toute hâte et, de là, se déguisa pour rejoindre la France, où de nouvelles tribulations l’attendaient. Bien plus tard, il s’installa dans une ferme et rédigea son dernier ouvrage. Dressant le bilan de sa vie, il constata qu’il gardait un souvenir ému de son séjour sur l’île du lac de Bienne. «J’eus préféré que ce refuge fût devenu ma geôle, y avoir été banni à jamais et privé de toute possibilité de la quitter.»

UNE FRESQUE HISTORIQUE EN 100 ÉPISODES

240'000'000 av. J.-C.

Des dinosaures au Monte San Giorgio

CONTINUER

12'000 av. J.-C.

Rhinocéros laineux et mégacéros

CONTINUER

4000 av. J.-C.

Le mythe des Lacustres

CONTINUER

1500 av. J.-C.

Transpercer, frapper, couper

CONTINUER
Bridon Mors de l’âge du bronze.

500 av. J.-C.

Les braves

CONTINUER

150 av. J.-C.

Le commerce à la mode celte

CONTINUER
Bataille opposant les Romains et les Helvètes.

58 av. J.-C.

Quand César refoula les Helvètes

CONTINUER
Sol romain en mosaïque.

20 ap. J.-C.

Dolce vita à Zurich

CONTINUER

50 ap. J.-C.

Des armes et des jeux à Vindonissa

CONTINUER

70 ap. J.-C.

L’ascension d’un petit village de province

CONTINUER

246 ap. J.-C.

Meurtre dans les thermes romains

CONTINUER

275 ap. J.-C.

La sandale romaine

CONTINUER

295 ap. J.-C.

Aux frontières de l’Empire romain

CONTINUER

303 ap. J.-C.

Saint Maurice

CONTINUER

401 ap. J.-C.

Sainte Vérène

CONTINUER

522 ap. J.-C.

Les «rois intrigants»

CONTINUER

591 ap. J.-C.

Maudit Tuggen

CONTINUER

753 ap. J.-C.

Noël à Romainmôtier

CONTINUER

774 ap. J.-C.

Un roi dans la tempête

CONTINUER

819 ap. J.-C.

Le plan de Haito

CONTINUER

917 ap. J.-C.

Les chevaliers de l’Apocalypse à Bâle

CONTINUER

962 ap. J.-C.

Deux femmes fortes

CONTINUER

999 ap. J.-C.

Le crépuscule des Burgondes

CONTINUER

1030 ap. J.-C.

Radbot et le château de l’autour

CONTINUER

1157 ap. J.-C.

Un duc sans duché

CONTINUER

1211

Courage valaisan et ruse bernoise

CONTINUER

1240

La cité disparue

CONTINUER

1315

L’embuscade de Morgarten

CONTINUER

1319

La forteresse du lac

CONTINUER

1308

Agnès de Hongrie

CONTINUER

1347

La peste

CONTINUER

1356

Le grand tremblement de terre de Bâle

CONTINUER

1415

L’Argovie, berceau politique de la Suisse

CONTINUER

1473

Lutte au bord du lac de Constance

CONTINUER

1506

Les mercenaires

CONTINUER

1516

Érasme de Rotterdam

CONTINUER

1524

Les noces du curé

CONTINUER

1527

Un personnage controversé

CONTINUER

1536

L’autre conquête de l’ouest

CONTINUER

1540

La sécheresse

CONTINUER

1618

Ni vainqueur ni vaincu

CONTINUER

1687

Les huguenots

CONTINUER

1697

Étrange tubercule

CONTINUER

1731

La dernière sorcière de Fribourg

CONTINUER

1748

e comme Euler

CONTINUER

1765

L’île de Rousseau

CONTINUER

1798

La résistance des Nidwaldiens

CONTINUER

1800

Frédéric-César de La Harpe

CONTINUER

1804

Le mythe de Guillaume Tell

CONTINUER

1806

Goldau sous la roche

CONTINUER

1814

Barry le saint-bernard

CONTINUER

1815

Nouveau départ à Vienne

CONTINUER

1816

L’été de Frankenstein

CONTINUER

1832

La révolte contre les machines à Uster

CONTINUER

1839

Le déboisement dans la vallée de Peccia

CONTINUER

1847

Le Sonderbund

CONTINUER

1850

Le franc suisse

CONTINUER

1851

L’Amérique

CONTINUER

1853

Des trains pour Zurich

CONTINUER

1864

Tutti Fratelli

CONTINUER

1865

Chute mortelle au Cervin

CONTINUER

1871

Bourbaki

CONTINUER

1872

Des anarchistes dans le Jura

CONTINUER

1879

Le doux côté de la Suisse

CONTINUER

1880

Le percement du Gothard

CONTINUER

1881

Heidi

CONTINUER

1885

Un jardin d’hiver pour artistes

CONTINUER

1893

L’interdiction de l’abattage rituel

CONTINUER

1898

Masculin générique

CONTINUER

1905

La miraculeuse année d’Einstein

CONTINUER

1915

Les rouges discours de Zimmerwald

CONTINUER

1916

Dada

CONTINUER

1918

Un mois de novembre fébrile

CONTINUER

1925

Le magasin roulant

CONTINUER

1934

Un remonte-pentes à Davos

CONTINUER

1935

On ne parle pas d’argent

CONTINUER

1938

Romanche

CONTINUER

1939

Des pistes de ski à l’Orient

CONTINUER

1941

Maurice Bavaud

CONTINUER

1943

Bâle, une ville aux drôles de couleurs

CONTINUER

1956

Betty Bossi

CONTINUER

1957

Mister Univers

CONTINUER

1958

Une femme seule contre tous

CONTINUER

1961

Le vélomoteur

CONTINUER

1962

Ursula Andress et le bikini

CONTINUER

1967

La votation Picasso

CONTINUER

1972

Smoke on the Water

CONTINUER

1981

L’heure d’été

CONTINUER

1983

Swatch

CONTINUER

1990

La Toile

CONTINUER

1991

Enfin!

CONTINUER
Benedikt Meyer
Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Share on Whatsapp
Whatsapp

Votre commentaire