La bataille de Solferino vue par les gens de l’époque. Gravure de 1860.
Musée national suisse

Tutti Fratelli

Henry Dunant fonda la Croix-Rouge en 1863. Cette organisation rendit les conflits militaires un peu plus humains.

«Le soleil du 25 juin éclaira l’un des spectacles les plus affreux qui se puissent présenter à l’imagination. Le champ de bataille est partout couvert de cadavres d’hommes et de chevaux; les routes, les fossés, les ravins, les buissons, les prés sont parsemés de corps morts, et les abords de Solferino en sont littéralement criblés.» C’est en ces mots qu’Henry Dunant décrivit la bataille de Solferino, lors de laquelle les armées de la France, de la Sardaigne et de l’Autriche s’étaient opposées la veille, à savoir le soir du 24 juin 1859.

Dunant était choqué de voir que personne ne s’occupait des morts et des blessés. Il le fit donc lui-même. Avec des centaines de femmes et jeunes filles de Solférino et Castiglione, il s’occupa des dizaines de milliers de blessés. «Tutti fratelli», déclarèrent les femmes en aidant chacun d’eux, et ce quelle que soit sa nationalité. Cependant, l’intervention de Dunant eut peu d’effet. L’organisation, le personnel et le matériel faisaient défaut: on manquait de tout. La bataille avait été effroyable. Dunant rentra à Genève, passa sur les conseils de sa mère un mois dans un chalet situé sur les hauteurs de Montreux et commença à rédiger un rapport. Il y décrivit également la manière dont les blessés pourraient à l’avenir être soignés. Un souvenir de Solferino fut publié trois ans plus tard, en septembre 1862. Il fut réédité en décembre et les premières traductions parurent au début de l’année 1863.

Le 9 février 1863, la Société suisse d’utilité publique débattit des idées présentées dans le livre et mit sur pied une commission composée de cinq personnes, dont Henry Dunant et Guillaume Henri Dufour. La première action de cette commission fut de fonder le Comité international de la Croix-Rouge. Dunant et ses comparses sillonnèrent toute l’Europe pour promouvoir leurs idées. En octobre 1863 les bases des futures Sociétés nationales de la Croix-Rouge furent posées et en 1864, le Conseil fédéral convoqua une conférence diplomatique à Genève à la demande du CICR. Celle aboutit à la signature de la convention de Genève. Par la suite, le CICR étendit ses activités au monde entier, contribua massivement au développement du droit international humanitaire et apporta dès lors une aide irremplaçable lors des guerres et des catastrophes.

Henri Dunant.
Wikimedia

Affiche de la Croix-Rouge pendant la Première Guerre mondiale.
Musée national suisse

Henry Dunant eut moins de chance dans sa vie privée. Il fit faillite en 1865, et ne se serait pas sorti de cette mauvaise passe sans le soutien de ses amis. Il continua à militer en faveur du CICR, mais aussi pour l’abolition de l’esclavage ainsi que pour une bibliothèque internationale universelle. En 1887, il se retira à Heiden en Appenzell, et fut pratiquement oublié de tous jusqu’en 1901, date à laquelle il reçut le tout premier prix Nobel de la Paix. Le travail accompli depuis par les hommes et les femmes (en grande majorité) de la Croix-Rouge aurait sans conteste mérité plusieurs autres prix Nobel.

UNE FRESQUE HISTORIQUE EN 100 ÉPISODES

240'000'000 av. J.-C.

Des dinosaures au Monte San Giorgio

CONTINUER

12'000 av. J.-C.

Rhinocéros laineux et mégacéros

CONTINUER

4000 av. J.-C.

Le mythe des Lacustres

CONTINUER

1500 av. J.-C.

Transpercer, frapper, couper

CONTINUER
Bridon Mors de l’âge du bronze.

500 av. J.-C.

Les braves

CONTINUER

150 av. J.-C.

Le commerce à la mode celte

CONTINUER
Bataille opposant les Romains et les Helvètes.

58 av. J.-C.

Quand César refoula les Helvètes

CONTINUER
Sol romain en mosaïque.

20 ap. J.-C.

Dolce vita à Zurich

CONTINUER

50 ap. J.-C.

Des armes et des jeux à Vindonissa

CONTINUER

70 ap. J.-C.

L’ascension d’un petit village de province

CONTINUER

246 ap. J.-C.

Meurtre dans les thermes romains

CONTINUER

275 ap. J.-C.

La sandale romaine

CONTINUER

295 ap. J.-C.

Aux frontières de l’Empire romain

CONTINUER

303 ap. J.-C.

Saint Maurice

CONTINUER

401 ap. J.-C.

Sainte Vérène

CONTINUER

522 ap. J.-C.

Les «rois intrigants»

CONTINUER

591 ap. J.-C.

Maudit Tuggen

CONTINUER

753 ap. J.-C.

Noël à Romainmôtier

CONTINUER

774 ap. J.-C.

Un roi dans la tempête

CONTINUER

819 ap. J.-C.

Le plan de Haito

CONTINUER

917 ap. J.-C.

Les chevaliers de l’Apocalypse à Bâle

CONTINUER

962 ap. J.-C.

Deux femmes fortes

CONTINUER

999 ap. J.-C.

Le crépuscule des Burgondes

CONTINUER

1030 ap. J.-C.

Radbot et le château de l’autour

CONTINUER

1157 ap. J.-C.

Un duc sans duché

CONTINUER

1211

Courage valaisan et ruse bernoise

CONTINUER

1240

La cité disparue

CONTINUER

1315

L’embuscade de Morgarten

CONTINUER

1319

La forteresse du lac

CONTINUER

1308

Agnès de Hongrie

CONTINUER

1347

La peste

CONTINUER

1356

Le grand tremblement de terre de Bâle

CONTINUER

1415

L’Argovie, berceau politique de la Suisse

CONTINUER

1473

Lutte au bord du lac de Constance

CONTINUER

1506

Les mercenaires

CONTINUER

1516

Érasme de Rotterdam

CONTINUER

1524

Les noces du curé

CONTINUER

1527

Un personnage controversé

CONTINUER

1536

L’autre conquête de l’ouest

CONTINUER

1540

La sécheresse

CONTINUER

1618

Ni vainqueur ni vaincu

CONTINUER

1687

Les huguenots

CONTINUER

1697

Étrange tubercule

CONTINUER

1731

La dernière sorcière de Fribourg

CONTINUER

1748

e comme Euler

CONTINUER

1765

L’île de Rousseau

CONTINUER

1798

La résistance des Nidwaldiens

CONTINUER

1800

Frédéric-César de La Harpe

CONTINUER

1804

Le mythe de Guillaume Tell

CONTINUER

1806

Goldau sous la roche

CONTINUER

1814

Barry le saint-bernard

CONTINUER

1815

Nouveau départ à Vienne

CONTINUER

1816

L’été de Frankenstein

CONTINUER

1832

La révolte contre les machines à Uster

CONTINUER

1839

Le déboisement dans la vallée de Peccia

CONTINUER

1847

Le Sonderbund

CONTINUER

1850

Le franc suisse

CONTINUER

1851

L’Amérique

CONTINUER

1853

Des trains pour Zurich

CONTINUER

1864

Tutti Fratelli

CONTINUER

1865

Chute mortelle au Cervin

CONTINUER

1871

Bourbaki

CONTINUER

1872

Des anarchistes dans le Jura

CONTINUER

1879

Le doux côté de la Suisse

CONTINUER

1880

Le percement du Gothard

CONTINUER

1881

Heidi

CONTINUER

1885

Un jardin d’hiver pour artistes

CONTINUER

1893

L’interdiction de l’abattage rituel

CONTINUER

1898

Masculin générique

CONTINUER

1905

La miraculeuse année d’Einstein

CONTINUER

1915

Les rouges discours de Zimmerwald

CONTINUER

1916

Dada

CONTINUER

1918

Un mois de novembre fébrile

CONTINUER

1925

Le magasin roulant

CONTINUER

1934

Un remonte-pentes à Davos

CONTINUER

1935

On ne parle pas d’argent

CONTINUER

1938

Romanche

CONTINUER

1939

Des pistes de ski à l’Orient

CONTINUER

1941

Maurice Bavaud

CONTINUER

1943

Bâle, une ville aux drôles de couleurs

CONTINUER

1956

Betty Bossi

CONTINUER

1957

Mister Univers

CONTINUER

1958

Une femme seule contre tous

CONTINUER

1961

Le vélomoteur

CONTINUER

1962

Ursula Andress et le bikini

CONTINUER

1967

La votation Picasso

CONTINUER

1972

Smoke on the Water

CONTINUER

1981

L’heure d’été

CONTINUER

1983

Swatch

CONTINUER

1990

La Toile

CONTINUER

1991

Enfin!

CONTINUER
Benedikt Meyer
Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Share on Whatsapp
Whatsapp

Votre commentaire