Frauen im Laufgitter, le pamphlet d’Iris von Roten, scandalisa la société suisse de l’époque.
Musée national suisse

Une femme seule contre tous

En défendant les droits des femmes dans son livre intitulé Frauen im Laufgitter («Femmes en cage»), paru en 1958, Iris von Roten se mit presque toute la Suisse à dos. Histoire d’une insoumise.

Elle fut un jour incarcérée. C’était à Zurich, tard dans la nuit. Élégamment vêtue, elle marchait seule dans les rues. Une jeune femme séduisante, toute seule, à cette heure avancée? Voilà qui parut louche à la police, qui ne laissa pas passer.

Cela ne passa vraiment pas: à l’automne 1958, Iris von Roten publia un ouvrage avec lequel elle parvint à se mettre à dos pratiquement tous les Suisses, hommes comme femmes. Frauen im Laufgitter livrait une analyse sans fard ni concession des inégalités entre les sexes, à une époque où une femme se promenant seule la nuit pouvait finir au poste de police, et où la société imposait aux femmes des rôles bien définis et des horizons limités. Du point de vue juridique, économique, social ou encore sexuel, la vie des Suissesses n’était pas forcément malheureuse, mais toujours dépendante du bon vouloir masculin. Et c’est ce que dénonçait Iris von Roten. Elle réclamait l’égalité des chances, des droits et des salaires, allait jusqu’à prôner l’amour libre.

Son livre fut très mal reçu. Au-delà du texte, c’est sur son autrice que les critiques tirèrent à boulets rouges. Le Nationalzeitung la présenta comme une dominatrice avide de fouetter les hommes. Elle fut traitée de «Hure» («pute») jusque sur les murs de sa maison. Même les militantes pour les droits des femmes prirent leurs distances. À six mois de la première votation populaire sur le droit de vote des femmes, ces dernières s’efforçaient de conserver un ton consensuel, quitte à attribuer ensuite la cuisante défaite du printemps 1959 à Iris von Roten – de façon bien commode mais néanmoins injuste.

Iris von Roten, juriste, journaliste et féministe, portrait de 1959.
Keystone/Str

Car si la Suisse se prononça contre le suffrage féminin, ce fut aussi à cause de l’époux d’Iris, Peter von Roten, fils d’une grande famille valaisanne, et membre du parti catholique conservateur dont il épousait les vues. C’est lui qui avait lancé les discussions sur ce sujet au Parlement, une position qui, couplée à son action pour la disparition de l’armée, lui fit perdre son poste de conseiller en 1951. Iris et Peter vécurent un amour passionné entre Bâle, Rarogne et, pour un temps, New York. Ils éprouvaient l’un pour l’autre un puissant désir, tout en vivant ouvertement des aventures extraconjugales. Dans leur contrat de mariage, Iris avait obtenu d’être libérée du travail domestique.

Si Frauen im Laufgitter n’a jamais atteint le rang de classique international de la littérature féministe, ce n’est nullement à cause du texte. Celui-ci est même plus acéré et mordant que Le Deuxième Sexe. Mais, issue de la famille Meyer, Iris n’était pas Beauvoir, la Suisse n’était pas Paris et Peter ne s’appelait pas Sartre. Ajoutons à cela le manque de courage de la maison d’édition: bien que l’ouvrage fut en rupture de stock au bout de onze semaines seulement, il n’y eut pas d’autre tirage.

L’époque était plus que prête pour le brûlot d’Iris. Seulement, la Suisse ne l’était pas. Suite à ce scandale, Iris se retira du débat public, se consacrant désormais à des reportages de voyage et à la peinture. Pour autant, elle ne se départit jamais de sa radicalité. Marquée par l’âge, la maladie et les douleurs physiques, elle se jeta un matin de 1990 du dernier étage de sa maison. Peter écrira plus tard que lorsqu’il l’avait trouvée, elle ressemblait à «un point d’exclamation à la fin d'une déclaration particulièrement courageuse».

UNE FRESQUE HISTORIQUE EN 100 ÉPISODES

240'000'000 av. J.-C.

Des dinosaures au Monte San Giorgio

CONTINUER

12'000 av. J.-C.

Rhinocéros laineux et mégacéros

CONTINUER

4000 av. J.-C.

Le mythe des Lacustres

CONTINUER

1500 av. J.-C.

Transpercer, frapper, couper

CONTINUER
Bridon Mors de l’âge du bronze.

500 av. J.-C.

Les braves

CONTINUER

150 av. J.-C.

Le commerce à la mode celte

CONTINUER
Bataille opposant les Romains et les Helvètes.

58 av. J.-C.

Quand César refoula les Helvètes

CONTINUER
Sol romain en mosaïque.

20 ap. J.-C.

Dolce vita à Zurich

CONTINUER

50 ap. J.-C.

Des armes et des jeux à Vindonissa

CONTINUER

70 ap. J.-C.

L’ascension d’un petit village de province

CONTINUER

246 ap. J.-C.

Meurtre dans les thermes romains

CONTINUER

275 ap. J.-C.

La sandale romaine

CONTINUER

295 ap. J.-C.

Aux frontières de l’Empire romain

CONTINUER

303 ap. J.-C.

Saint Maurice

CONTINUER

401 ap. J.-C.

Sainte Vérène

CONTINUER

522 ap. J.-C.

Les «rois intrigants»

CONTINUER

591 ap. J.-C.

Maudit Tuggen

CONTINUER

753 ap. J.-C.

Noël à Romainmôtier

CONTINUER

774 ap. J.-C.

Un roi dans la tempête

CONTINUER

819 ap. J.-C.

Le plan de Haito

CONTINUER

917 ap. J.-C.

Les chevaliers de l’Apocalypse à Bâle

CONTINUER

962 ap. J.-C.

Deux femmes fortes

CONTINUER

999 ap. J.-C.

Le crépuscule des Burgondes

CONTINUER

1030 ap. J.-C.

Radbot et le château de l’autour

CONTINUER

1157 ap. J.-C.

Un duc sans duché

CONTINUER

1211

Courage valaisan et ruse bernoise

CONTINUER

1240

La cité disparue

CONTINUER

1315

L’embuscade de Morgarten

CONTINUER

1319

La forteresse du lac

CONTINUER

1308

Agnès de Hongrie

CONTINUER

1347

La peste

CONTINUER

1356

Le grand tremblement de terre de Bâle

CONTINUER

1415

L’Argovie, berceau politique de la Suisse

CONTINUER

1473

Lutte au bord du lac de Constance

CONTINUER

1506

Les mercenaires

CONTINUER

1516

Érasme de Rotterdam

CONTINUER

1524

Les noces du curé

CONTINUER

1527

Un personnage controversé

CONTINUER

1536

L’autre conquête de l’ouest

CONTINUER

1540

La sécheresse

CONTINUER

1618

Ni vainqueur ni vaincu

CONTINUER

1687

Les huguenots

CONTINUER

1697

Étrange tubercule

CONTINUER

1731

La dernière sorcière de Fribourg

CONTINUER

1748

e comme Euler

CONTINUER

1765

L’île de Rousseau

CONTINUER

1798

La résistance des Nidwaldiens

CONTINUER

1800

Frédéric-César de La Harpe

CONTINUER

1804

Le mythe de Guillaume Tell

CONTINUER

1806

Goldau sous la roche

CONTINUER

1814

Barry le saint-bernard

CONTINUER

1815

Nouveau départ à Vienne

CONTINUER

1816

L’été de Frankenstein

CONTINUER

1832

La révolte contre les machines à Uster

CONTINUER

1839

Le déboisement dans la vallée de Peccia

CONTINUER

1847

Le Sonderbund

CONTINUER

1850

Le franc suisse

CONTINUER

1851

L’Amérique

CONTINUER

1853

Des trains pour Zurich

CONTINUER

1864

Tutti Fratelli

CONTINUER

1865

Chute mortelle au Cervin

CONTINUER

1871

Bourbaki

CONTINUER

1872

Des anarchistes dans le Jura

CONTINUER

1879

Le doux côté de la Suisse

CONTINUER

1880

Le percement du Gothard

CONTINUER

1881

Heidi

CONTINUER

1885

Un jardin d’hiver pour artistes

CONTINUER

1893

L’interdiction de l’abattage rituel

CONTINUER

1898

Masculin générique

CONTINUER

1905

La miraculeuse année d’Einstein

CONTINUER

1915

Les rouges discours de Zimmerwald

CONTINUER

1916

Dada

CONTINUER

1918

Un mois de novembre fébrile

CONTINUER

1925

Le magasin roulant

CONTINUER

1934

Un remonte-pentes à Davos

CONTINUER

1935

On ne parle pas d’argent

CONTINUER

1938

Romanche

CONTINUER

1939

Des pistes de ski à l’Orient

CONTINUER

1941

Maurice Bavaud

CONTINUER

1943

Bâle, une ville aux drôles de couleurs

CONTINUER

1956

Betty Bossi

CONTINUER

1957

Mister Univers

CONTINUER

1958

Une femme seule contre tous

CONTINUER

1961

Le vélomoteur

CONTINUER

1962

Ursula Andress et le bikini

CONTINUER
Benedikt Meyer
Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Votre commentaire