Roger Federer, le roi suisse du tennis.
Wikimedia

Sa Majesté le roi Roger

Le roi des courts de tennis a toujours été plus ou moins le roi de la Suisse, auréolant le pays à plusieurs reprises d’une splendeur royale et améliorant son image.

Tout se joue à quelques centimètres près. Après plus de trois heures et demie de grand tennis, les joueurs, les spectateurs assis dans les tribunes de Melbourne et les téléspectateurs du monde entier regardent une animation sur ordinateur. La balle est dedans, elle a touché la ligne, Federer a gagné. Après cinq ans sans titre de Grand Chelem, il s’impose à nouveau, pour la 18e fois. Après un an et demi de pause, un tournoi sensationnel et, bien entendu, contre son éternel rival Rafael Nadal.

Dans un article de 2006, l’écrivain américain David Foster Wallace disait que voir le Suisse jouer était comme une expérience religieuse, parce que seul Federer savait créer ces moments de dépassement physique. Son jeu, léger et sans effort, puissant et élégant, réussissait à concilier l’ancien et le nouveau tennis. Pendant longtemps, la discipline avait utilisé des raquettes en bois: service et volée, vitesse et dynamisme, esprit et créativité. Les raquettes en graphite rendirent le jeu plus athlétique, multipliant les duels de fond de court. La créativité supplantée par la puissance. Les joueurs ne se déplaçaient plus comme des danseurs, mais comme des boxeurs. Tous sauf Roger, dont le jeu s’apparentait à celui d’un boxeur dansant.

La victoire légendaire de Roger Federer en Australie.
YouTube

La saga Federer a débuté à Riehen, une banlieue de Bâle. Né d’un père suisse et d’une mère sud-africaine, le petit Roger est doté d’un talent sportif exceptionnel, aussi bien sur un terrain de football que sur un court de tennis. Jusqu’à ses douze ans, il joue régulièrement au FC Concordia Bâle. Le choix de se consacrer exclusivement au tennis ne fut pas facile, mais c’était la bonne décision, comme l’avenir devait le montrer. Sur le court, le Bâlois ne cessa d’évoluer, le jeune joueur impétueux se muant au fil du temps en un gentleman à la maîtrise magistrale. Le monde vécut un premier «moment Federer» à Wimbledon en 2001, lorsque le Suisse surclassa son idole, Pete Sampras. Ce fut le début d’une longue série de moments exceptionnels. Le point d’orgue absolu fut son retour, sensationnel, effectué en Australie. En 2017, le champion vieillissant, déjà relégué aux oubliettes, se battit avec une élégance inégalée pour revenir sur le devant de la scène. Loin de lui nuire, l’apparent stoïcisme de Federer sur le court, frôlant souvent la perfection ou plutôt l’ennui, lui conféra même l’aura d’un héros antique.

Pour la Suisse, Roger Federer aura été une opportunité historique. Depuis la fin de la guerre froide, le pays voyait sa réputation se dégrader, il ne s’était pas intégré à l’Europe et, jusqu’en 2002, était resté en marge du monde. Les scandales financiers autour de l’or nazi et des avoirs en déshérence, du blanchiment d’argent et du secret bancaire avaient fortement altéré son image; des négociants peu recommandables de matières premières, des associations à la réputation douteuse et de grands groupes pratiquant l’optimisation fiscale n’avaient rien fait non plus pour redorer son prestige.

La victoire de Federer sur Pete Sampras, l’indétrônable numéro 1 mondial, à Wimbledon en 2001, entra directement dans l’histoire.
YouTube

Roger Federer, et si ce n’est lui Stan Wawrinka, fit oublier ces scandales. La Suisse suscita l’enthousiasme, faisant les gros titres de la presse mondiale grâce à ces joueurs. Au plus tard en 2014 lorsque Roger et Stan remportèrent aussi la Coupe Davis, si ce n’est avant, un Ticinosuchus fossilisé sur le Monte San Giorgio tourna la tête pour dire au squelette de son congénère reposant juste à côté de lui: «C’est quand même incroyable tout ce qui s’est passé en quelques millions d’années.»

C’est ainsi que s’achève notre fresque historique en cent épisodes sur l’histoire de la Suisse. La fin d’une série, mais pas de l’Histoire, car l’Histoire est infinie.

 

Avec Federer et Wawrinka, la Suisse remporta la Coupe Davis en 2014 et devint championne du monde de tennis.
YouTube

UNE FRESQUE HISTORIQUE EN 100 ÉPISODES

240'000'000 av. J.-C.

Des dinosaures au Monte San Giorgio

CONTINUER

12'000 av. J.-C.

Rhinocéros laineux et mégacéros

CONTINUER

4000 av. J.-C.

Le mythe des Lacustres

CONTINUER

1500 av. J.-C.

Transpercer, frapper, couper

CONTINUER
Bridon Mors de l’âge du bronze.

500 av. J.-C.

Les braves

CONTINUER

150 av. J.-C.

Le commerce à la mode celte

CONTINUER
Bataille opposant les Romains et les Helvètes.

58 av. J.-C.

Quand César refoula les Helvètes

CONTINUER
Sol romain en mosaïque.

20 ap. J.-C.

Dolce vita à Zurich

CONTINUER

50 ap. J.-C.

Des armes et des jeux à Vindonissa

CONTINUER

70 ap. J.-C.

L’ascension d’un petit village de province

CONTINUER

246 ap. J.-C.

Meurtre dans les thermes romains

CONTINUER

275 ap. J.-C.

La sandale romaine

CONTINUER

295 ap. J.-C.

Aux frontières de l’Empire romain

CONTINUER

303 ap. J.-C.

Saint Maurice

CONTINUER

401 ap. J.-C.

Sainte Vérène

CONTINUER

522 ap. J.-C.

Les «rois intrigants»

CONTINUER

591 ap. J.-C.

Maudit Tuggen

CONTINUER

753 ap. J.-C.

Noël à Romainmôtier

CONTINUER

774 ap. J.-C.

Un roi dans la tempête

CONTINUER

819 ap. J.-C.

Le plan de Haito

CONTINUER

917 ap. J.-C.

Les chevaliers de l’Apocalypse à Bâle

CONTINUER

962 ap. J.-C.

Deux femmes fortes

CONTINUER

999 ap. J.-C.

Le crépuscule des Burgondes

CONTINUER

1030 ap. J.-C.

Radbot et le château de l’autour

CONTINUER

1157 ap. J.-C.

Un duc sans duché

CONTINUER

1211

Courage valaisan et ruse bernoise

CONTINUER

1240

La cité disparue

CONTINUER

1315

L’embuscade de Morgarten

CONTINUER

1319

La forteresse du lac

CONTINUER

1308

Agnès de Hongrie

CONTINUER

1347

La peste

CONTINUER

1356

Le grand tremblement de terre de Bâle

CONTINUER

1415

L’Argovie, berceau politique de la Suisse

CONTINUER

1473

Lutte au bord du lac de Constance

CONTINUER

1506

Les mercenaires

CONTINUER

1516

Érasme de Rotterdam

CONTINUER

1524

Les noces du curé

CONTINUER

1527

Un personnage controversé

CONTINUER

1536

L’autre conquête de l’ouest

CONTINUER

1540

La sécheresse

CONTINUER

1618

Ni vainqueur ni vaincu

CONTINUER

1687

Les huguenots

CONTINUER

1697

Étrange tubercule

CONTINUER

1731

La dernière sorcière de Fribourg

CONTINUER

1748

e comme Euler

CONTINUER

1765

L’île de Rousseau

CONTINUER

1798

La résistance des Nidwaldiens

CONTINUER

1800

Frédéric-César de La Harpe

CONTINUER

1804

Le mythe de Guillaume Tell

CONTINUER

1806

Goldau sous la roche

CONTINUER

1814

Barry le saint-bernard

CONTINUER

1815

Nouveau départ à Vienne

CONTINUER

1816

L’été de Frankenstein

CONTINUER

1832

La révolte contre les machines à Uster

CONTINUER

1839

Le déboisement dans la vallée de Peccia

CONTINUER

1847

Le Sonderbund

CONTINUER

1850

Le franc suisse

CONTINUER

1851

L’Amérique

CONTINUER

1853

Des trains pour Zurich

CONTINUER

1864

Tutti Fratelli

CONTINUER

1865

Chute mortelle au Cervin

CONTINUER

1871

Bourbaki

CONTINUER

1872

Des anarchistes dans le Jura

CONTINUER

1879

Le doux côté de la Suisse

CONTINUER

1880

Le percement du Gothard

CONTINUER

1881

Heidi

CONTINUER

1885

Un jardin d’hiver pour artistes

CONTINUER

1893

L’interdiction de l’abattage rituel

CONTINUER

1898

Masculin générique

CONTINUER

1905

La miraculeuse année d’Einstein

CONTINUER

1915

Les rouges discours de Zimmerwald

CONTINUER

1916

Dada

CONTINUER

1918

Un mois de novembre fébrile

CONTINUER

1925

Le magasin roulant

CONTINUER

1934

Un remonte-pentes à Davos

CONTINUER

1935

On ne parle pas d’argent

CONTINUER

1938

Romanche

CONTINUER

1939

Des pistes de ski à l’Orient

CONTINUER

1941

Maurice Bavaud

CONTINUER

1943

Bâle, une ville aux drôles de couleurs

CONTINUER

1956

Betty Bossi

CONTINUER

1957

Mister Univers

CONTINUER

1958

Une femme seule contre tous

CONTINUER

1961

Le vélomoteur

CONTINUER

1962

Ursula Andress et le bikini

CONTINUER

1967

La votation Picasso

CONTINUER

1972

Smoke on the Water

CONTINUER

1981

L’heure d’été

CONTINUER

1983

Swatch

CONTINUER

1990

La Toile

CONTINUER

1991

Enfin!

CONTINUER
Benedikt Meyer
Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Votre commentaire