The Witches’ Ride – «la chevauchée des sorcières» de William Holbrook Beard, 1870.
The Witches’ Ride – «la chevauchée des sorcières» de William Holbrook Beard, 1870. Wikimedia

Les sorcières des Grisons

Dans les montagnes rôdent de légendaires créatures… des sorcières, sans doute, qui seraient nombreuses dans les Grisons.

Andrej Abplanalp

Andrej Abplanalp

Historien et chef de la communication du Musée national suisse.

L’espace alpin est particulièrement riche en mythes et légendes. Ici, on a mis le diable au défi; là, c’est le Toggeli qui a frappé. Là-bas, un alpage florissant s’est transformé en champ de pierres; et tout là-haut, c’est un dragon qui garde un sommet. Les sorcières sont également souvent citées, en particulier dans l’actuel canton des Grisons. Un exemple? Dans la vallée de Sumvtig, petit vallon de la Surselva, un chasseur abattit un jour un ours. Or au lieu du sang, il vit de la soupe de farine et des cerises couler du corps de l’animal. L’homme, incrédule, fixait la dépouille lorsqu’il entendit le glas sonner dans le village voisin. Peu après, le chasseur apprit qu’une femme «de mauvaise vie» venait de mourir. Il comprit alors immédiatement qu’il avait tué une sorcière ayant pris forme d’ours...
Une sorcière se transforme en animal. Tiré de «De laniis et phitonicis mulieribus» d'Ulrich Molitor, Reutlingen, vers 1490.
Une sorcière se transforme en animal. Tiré de «De laniis et phitonicis mulieribus» d'Ulrich Molitor, Reutlingen, vers 1490. Wikimedia
Les histoires de sorcières parlent souvent de sortilèges, de femmes volantes, de sabbats diaboliques ou même de métamorphoses en animal. La persécution des sorcières, attisée par le tristement célèbre Marteau des sorcières de l’inquisiteur Heinrich Kramer, déboucha sur une véritable poussée de violence. Cet ouvrage misogyne paru en 1486 légitimait la «chasse aux sorcières » au fil de ses 700 pages. Profitant de l’essor de l’imprimerie, le livre se répandit comme une traînée de poudre à travers toute l’Europe et contribua aux condamnations à mort qui furent prononcées par dizaines de milliers au cours du bas Moyen Âge et au tout début de l’époque moderne.
Le «Marteau des sorcières» dans l'édition de Cologne de 1511.
Le «Marteau des sorcières» dans l'édition de Cologne de 1511. Le livre d'un moine dominicain cimente l'image de la sorcière et fournit des arguments pour sa persécution. Il devient la base de milliers de procès de sorcières. Bayerische Staatsbibliothek
Les tribunaux qui condamnèrent toutes ces victimes à mort étaient pour la plupart des instances profanes. Ces procès s’intéressaient principalement aux sortilèges, qui, selon le raisonnement de Kramer, étaient à l’origine de dégâts matériels et comme tels, devaient être jugés par l’État. La majorité des plaintes émanaient de la population à la suite de maladies, de famines ou d’accidents. Lorsque le sort frappait ainsi, le plus souvent sans explication logique, les personnes soupçonnées de sorcellerie remplissaient à merveille le rôle de boucs émissaires. Elles se voyaient accusées de pacte avec le diable.
Pour un prétendu vol d'hostie, Anna Vögtlin est brûlée comme sorcière en 1447 à la porte inférieure devant la petite ville de Willisau.
Pour un prétendu vol d'hostie, Anna Vögtlin est brûlée comme sorcière en 1447 à la porte inférieure devant la petite ville de Willisau. Schilling Chronik, Korporation Luzern
Avec plus de 500 procès documentés, les Grisons comptent parmi les régions les plus touchées par la chasse aux sorcières en Europe. Une virulence qui s’explique notamment par l’absence de juridiction commune dans une confédération aux liens distendus et qui n’agissait de manière plus ou moins coordonnée qu’en matière de politique étrangère. Dans ce contexte, les juridictions locales s’emparèrent du sujet, ouvrant la porte à un mélange des genres où de banals conflits de voisinage trouvaient une issue pénale. Le personnage de la sorcière illustre l’influence que légende et réalité exercent l’une sur l’autre. On peut en effet aisément supposer que les récits rapportés à l’époque ont mené à l’emballement des procès et des condamnations. Inversement, ces événements ont très certainement donné naissance à des légendes toujours plus nombreuses. Une mécanique littéralement diabolique…

Légendes alpines

16.12.2022 23.04.2023 / Musée national Zurich
Il était une fois une poupée de paille prenant vie, de verts pâturages transformés en déserts de pierres ou une femme-animal... Nous vous accueillons dans l’univers des contes et des légendes suisses. Les contes fantastiques sont peuplés d’évènements surnaturels et menaçants et s’y côtoient, en un démoniaque sabbat, esprits, sorcières, dragons, et parfois même le diable en personne. Les légendes historiques reposent quant à elles sur des faits ou des personnages réels ou présumés de l’Histoire. Elles sont toujours rattachées à un lieu réel et conçues de manière à être crédibles. La Sennentuntschi, le pont du diable, les légendes de Blüemlisalp, autant de merveilles de la tradition alpine qui n’attendent qu’à être racontées et transmises…

Autres articles