Napoléon était un fan de Breguet

Andrej Abplanalp

Andrej Abplanalp

Historien et chef de la communication du Musée national suisse.

De nos jours, les grands organisateurs de manifestations sportives, les alpinistes et même les astronautes font confiance aux montres suisses. Autrefois, c’étaient de célèbres stratèges militaires qui ne juraient que par les chronomètres suisses.

Napoléon Bonaparte, par exemple. Lors de la bataille de Waterloo en 1815, il utilisa une montre de gousset d’Abraham-Louis Breguet. Cependant, cet horloger, originaire de Neuchâtel, ne fournissait pas seulement l’empereur français, mais aussi ses adversaires. Le duc de Wellington et le feld-maréchal Gebhard Leberecht von Blücher prenaient leurs décisions également avec des montres Breguet dans la poche. En vendant ses chronomètres, Breguet pensait probablement plutôt à améliorer son chiffre d’affaires qu’à incarner la neutralité de la Suisse.

D’ailleurs, Napoléon était un fan de Breguet. En effet, il possédait en tout trois exemplaires de l’horloger. Toutefois, il ne nous reste aujourd’hui qu’une montre de voyage qui appartient actuellement au Musée national suisse.

Abraham-Louis Breguet (1747-1823)

Napoléon (1769 - 1821)

Montre de voyage Breguet, 1796, bronze doré au feu,
fabriquée à Paris par Abraham-Louis Breguet.

Autres articles

Adresse et contact
Musée national suisse
Landesmuseum Zürich
Museumstrasse 2
Case postale
8021 Zurich
info@nationalmuseum.ch

Design: dreipol   |  Réalisation: whatwedo
Musée national suisse

Le Musée national suisse (MNS) est l’unité administrative faîtière qui regroupe trois musées: Le Musée national Zurich, le Château de Prangins et le Forum de l’histoire suisse à Schwyz, ainsi que le centre des collections d’Affoltern am Albis.