Novum Testamentum omne: la bible d’Érasme de Rotterdam. Deuxième édition, Bâle 1519.
Musée national suisse

Érasme de Rotterdam

À une époque où de vifs débats faisaient rage entre catholiques et réformateurs, on imagine mal l’inhumation d’un prêtre catholique dans un temple protestant. Ce fut pourtant le cas d’Érasme dont l’aura transcendait ce clivage.

Érasme de Rotterdam, l’esprit le plus ouvert de son époque habitait une maison bourgeoise de la vieille ville de Bâle. À l’étage inférieur, la «Haus zum Sessel» abritait l’imprimerie de Jean Froben qui était la raison pour laquelle l’érudit hollandais avait quitté Rotterdam. Nulle part ailleurs, on ne trouvait de meilleur papier et d’imprimeur aussi réputé que Froben.

Pour des raisons de sécurité, Érasme exprimait ses idées dérangeantes dans des satires débordantes d’ironie, telle que l’Éloge de la folie. Toutefois, son œuvre la plus impertinente fut sans nulle doute le Nouveau testament que Froben imprima en 1516. Le livre fut perçu par l’Église comme une véritable provocation. Depuis 382, la Vulgate de saint Jérôme était en effet considérée comme la Parole immuable de Dieu, mais Érasme bouleversa la tradition en proposant un retour au texte d’origine.

Cet érudit pensait que l’Église devait s’amender en étant plus authentique, plus honnête, plus proche de l’enseignement de Jésus et moins autoritaire. Alors que l’Église interdisait aux profanes de lire la Bible, Érasme les exhortait à le faire. Selon lui, chacun devait lire le Livre des livres avec un regard critique. Outre les nombreuses erreurs de l’ancienne Bible, ils découvriraient qu’il n’y est aucunement question de monachisme, de célibat, d’indulgence et de pape. Érasme ne voulait rien de moins que réformer l’Église.

Érasme écrivait en permanence et correspondait avec Thomas More, le pape Léon et Martin Luther. Pour traduire la Bible en allemand, Luther s’appuya sur le texte imprimé à Bâle. Zwingli offrit à Érasme le droit de cité zurichois. Mais malgré de nombreux points de convergence, les revendications des réformateurs allaient trop loin pour lui. Il était convaincu que le schisme conduirait tôt ou tard à des guerres de religion. Mais pour ce pacifiste, le combat pour la foi n’en valait pas la peine.

Au final, Érasme fut dépassé par le bouleversement que ses écrits avaient suscité. Lorsque la Réforme fut imposée à Bâle, il partit pour Fribourg-en-Brisgau. Il ne revint que peu de temps avant sa mort. Ce catholique, ordonné prêtre en 1492, eut droit à un tombeau dans la cathédrale de Bâle et y resta malgré les guerres de religion grâce à l’aura qu’il avait acquise. Aujourd’hui, l’enseignement des pasteurs est à bien des égards plus proche de sa pensée que de celle de Luther, ce qui est bien la preuve que l’Histoire peut elle aussi être ironique.

Portrait d’Érasme de Rotterdam. La gravure sur bois a été réalisée vers 1650.
Musée national suisse

Une fresque historique en 100 épisodes

240'000'000 av. J.-C.

Des dinosaures au Monte San Giorgio

CONTINUER

12'000 av. J.-C.

Rhinocéros laineux et mégacéros

CONTINUER

4000 av. J.-C.

Le mythe des Lacustres

CONTINUER

1500 av. J.-C.

Transpercer, frapper, couper

CONTINUER
Bridon Mors de l’âge du bronze.

500 av. J.-C.

Les braves

CONTINUER

150 av. J.-C.

Le commerce à la mode celte

CONTINUER
Bataille opposant les Romains et les Helvètes.

58 av. J.-C.

Quand César refoula les Helvètes

CONTINUER
Sol romain en mosaïque.

20 ap. J.-C.

Dolce vita à Zurich

CONTINUER

50 ap. J.-C.

Des armes et des jeux à Vindonissa

CONTINUER

70 ap. J.-C.

L’ascension d’un petit village de province

CONTINUER

246 ap. J.-C.

Meurtre dans les thermes romains

CONTINUER

275 ap. J.-C.

La sandale romaine

CONTINUER

295 ap. J.-C.

Aux frontières de l’Empire romain

CONTINUER

303 ap. J.-C.

Saint Maurice

CONTINUER

401 ap. J.-C.

Sainte Vérène

CONTINUER

522 ap. J.-C.

Les «rois intrigants»

CONTINUER

591 ap. J.-C.

Maudit Tuggen

CONTINUER

753 ap. J.-C.

Noël à Romainmôtier

CONTINUER

774 ap. J.-C.

Un roi dans la tempête

CONTINUER

819 ap. J.-C.

Le plan de Haito

CONTINUER

917 ap. J.-C.

Les chevaliers de l’Apocalypse à Bâle

CONTINUER

962 ap. J.-C.

Deux femmes fortes

CONTINUER

999 ap. J.-C.

Le crépuscule des Burgondes

CONTINUER

1030 ap. J.-C.

Radbot et le château de l’autour

CONTINUER

1157 ap. J.-C.

Un duc sans duché

CONTINUER

1211

Courage valaisan et ruse bernoise

CONTINUER

1240

La cité disparue

CONTINUER

1315

L’embuscade de Morgarten

CONTINUER

1319

La forteresse du lac

CONTINUER

1308

Agnès de Hongrie

CONTINUER

1347

La peste

CONTINUER

1356

Le grand tremblement de terre de Bâle

CONTINUER

1415

L’Argovie, berceau politique de la Suisse

CONTINUER

1473

Lutte au bord du lac de Constance

CONTINUER

1506

Les mercenaires

CONTINUER

1516

Érasme de Rotterdam

CONTINUER

1524

Les noces du curé

CONTINUER

1527

Un personnage controversé

CONTINUER

1536

L’autre conquête de l’ouest

CONTINUER

1540

La sécheresse

CONTINUER

1618

Ni vainqueur ni vaincu

CONTINUER

1687

Les huguenots

CONTINUER

1697

Étrange tubercule

CONTINUER

1731

La dernière sorcière de Fribourg

CONTINUER

1748

e comme Euler

CONTINUER

1765

L’île de Rousseau

CONTINUER

1798

La résistance des Nidwaldiens

CONTINUER

1800

Frédéric-César de La Harpe

CONTINUER

1804

Le mythe de Guillaume Tell

CONTINUER

1806

Goldau sous la roche

CONTINUER

1814

Barry le saint-bernard

CONTINUER

1815

Nouveau départ à Vienne

CONTINUER

1816

L’été de Frankenstein

CONTINUER

1832

La révolte contre les machines à Uster

CONTINUER

1839

Le déboisement dans la vallée de Peccia

CONTINUER

1847

Le Sonderbund

CONTINUER

1850

Le franc suisse

CONTINUER

1851

L’Amérique

CONTINUER

1853

Des trains pour Zurich

CONTINUER

1864

Tutti Fratelli

CONTINUER

1865

Chute mortelle au Cervin

CONTINUER

1871

Bourbaki

CONTINUER

1872

Des anarchistes dans le Jura

CONTINUER

1879

Le doux côté de la Suisse

CONTINUER

1880

Le percement du Gothard

CONTINUER

1881

Heidi

CONTINUER

1885

Un jardin d’hiver pour artistes

CONTINUER

1893

L’interdiction de l’abattage rituel

CONTINUER

1898

Masculin générique

CONTINUER

1905

La miraculeuse année d’Einstein

CONTINUER

1915

Les rouges discours de Zimmerwald

CONTINUER

1916

Dada

CONTINUER

1918

Un mois de novembre fébrile

CONTINUER

1925

Le magasin roulant

CONTINUER

1934

Un remonte-pentes à Davos

CONTINUER

1935

On ne parle pas d’argent

CONTINUER

1938

Romanche

CONTINUER

1939

Des pistes de ski à l’Orient

CONTINUER

1941

Maurice Bavaud

CONTINUER

1943

Bâle, une ville aux drôles de couleurs

CONTINUER

1956

Betty Bossi

CONTINUER

1957

Mister Univers

CONTINUER

1958

Une femme seule contre tous

CONTINUER

1961

Le vélomoteur

CONTINUER

1962

Ursula Andress et le bikini

CONTINUER
Benedikt Meyer
Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Votre commentaire