Illustration Marco Heer

Déjà une histoire d’ours!

Comment un jeune Homo sapiens tua un ours il y a près de 14 000 ans dans la Vallée du Doubs.

Frédéric Rossi

Historien, directeur des éditions Infolio

L’hiver a été long dans la vallée du Doubs, au campement ils ne seront pas mécontents de manger de la viande fraîche et d’apprêter quelques fourrures supplémentaires. Il n’en faut pas plus pour que le jeune Homo sapiens de 20 ans s’élance à leur rencontre, sûr de tenir là une proie qui fera sa fierté au sein de la tribu. Tant pis si ses compagnons de chasse ne sont pas avec lui, n’est-il pas le plus habile d’entre eux?

Ours brun, ursus arctos, avec deux petits.
Wikimedia/Carl Chapman

C’est qu’un ours n’est déjà pas une proie facile pour un seul homme, alors une ourse défendant ses petits! D’ailleurs la voilà qui se dresse devant notre homme, rugissante. Il lui décoche sa meilleure flèche. Elle traverse la gorge du quadrupède. La victoire est proche, mais, manque de chance, l’ourse parvient à se réfugier avec ses oursons dans une anfractuosité de la falaise. Le jeune chasseur bondit à sa suite et se retrouve à l’entrée d’une grotte. Prudemment il y jette un oeil. Rien. Il entre alors dans une salle spacieuse, assez haute pour se tenir debout. Au fond, un passage resserré d’où sortent des grognements. La bête est là, blessée et inatteignable. Pour la faire sortir, rien de mieux que de l’enfumer et d’attendre patiemment qu’elle montre le bout de son museau, l’arc à la main. Peine perdue, malgré une longue attente, rien ne bouge. Sérieusement atteinte, l’ourse est sans doute morte et les oursons asphyxiés par la fumée. L’intrépide Homo sapiens n’y tient plus, il se glisse par l’étroite ouverture, il fait nuit. Un violent coup de patte l’envoie rejoindre les mânes de ses ancêtres…

Schéma de pénétration de la flèche dans le corps de l’ours.
Dessin: R. Wenger

Ce n’est que près de 13 000 ans plus tard, en 1956, que les corps furent retrouvés par une équipe de spéléologues. Petit à petit, de patientes études permirent de reconstituer la scène avec de grandes probabilités. Les deux oursons relèvent, quant à eux, d’une extrapolation qui en l’occurrence fait sens au niveau du contexte même si les analyses au C14 laissent planer un doute chronologique. On peut ainsi en écrire l’histoire bien avant l’Histoire. Une fois n’est pas coutume. Entre-temps, la ville de Berne avait fait de l’ours son emblème!

Série: 50 person­na­li­tés suisses

L’histoire d’une région ou d’un pays est celle des hommes qui y vivent ou qui y ont vécu. Cette série présente 50 person­na­li­tés ayant marqué le cours de l’histoire de la Suisse. Certaines sont connues, d’autres sont presque tombées dans l’oubli. Les récits sont issus du livre de Frédéric Rossi et Christophe Vuilleu­mier, intitulé «Quel est le salaud qui m’a poussé? Cent figures de l’histoire Suisse», paru en 2016 aux éditions inFolio.

Le crâne d’un jeune homo sapiens d’environ 20 ans.
Cliché Yves André, Laténium

Autres articles

Adresse et contact
Musée national suisse
Landesmuseum Zürich
Museumstrasse 2
Case postale
8021 Zurich
info@nationalmuseum.ch

Design: dreipol   |  Réalisation: whatwedo
Musée national suisse

Le Musée national suisse (MNS) est l’unité administrative faîtière qui regroupe trois musées: Le Musée national Zurich, le Château de Prangins et le Forum de l’histoire suisse à Schwyz, ainsi que le centre des collections d’Affoltern am Albis.