Les mythes héroïques tels que celui de Guillaume Tell permettaient de souder les différentes fractions de la Société helvétique.
Les mythes héroïques tels que celui de Guillaume Tell permettaient de souder les différentes fractions de la Société helvétique. Musée national suisse

Se réunir autour d'un verre

Dans l’esprit des foires, qui permettaient de rassembler des groupes divisés ou ennemis de l’ancienne Confédération autour d’une même table...

Schweizerisches Nationalmuseum

Schweizerisches Nationalmuseum

Le Musée national Suisse est le musée d’histoire culturelle le plus visité de Suisse.

Des jeunes hommes de milieux aisés décidèrent en 1762 de donner à leur cercle d’amis, jusqu’alors informel, une forme bien définie. En tant que «Société helvétique», ils voulaient organiser chaque année une rencontre dans la mondaine ville thermale de Schinznach. L’objectif de cette société était de surmonter les discordes confessionnelles dans lesquelles la Confédération était enlisée et de donner un nouveau souffle à la conscience confédérale collective. À Schinznach, réformés et catholiques pouvaient se retrouver quelques jours, entretenir librement des amitiés et célébrer l’amour de la liberté. Aujourd’hui, nous qualifierions ce type de réunion de «lieu de dialogue». Ce qui avait commencé comme une «diète philosophique» se transforma au cours des décennies suivantes en un événement de grande envergure. Non sans ironie, un membre fidèle de ces réunions les décrivit vers la fin du siècle comme des «foires de patriotes». Les représentants des familles aristocratiques s’y retrouvaient, de même que l’élite des villes sujettes en plein essor. On y dépassait également les barrières linguistiques, puisque les représentants francophones étaient aussi les bienvenus à Schinznach.
Surtout de table avec verre pour les célébrations de la Société helvétique. Fabriqué par Alexandre Trippel en 1780.
Surtout de table avec verre pour les célébrations de la Société helvétique. Fabriqué par Alexandre Trippel en 1780. Musée national suisse
Ces réunions s’articulaient autour de discours patriotiques, mais aussi de chants, de nourriture et de boissons. Les chansons évoquaient l’esprit de communauté ainsi que des récits héroïques, tandis que l’alcool coulait à flots. Le «Tellenbecher» (surtout de table), une œuvre du sculpteur schaffhousois Alexander Trippel, est devenu le symbole de ces serments à une Suisse qui considère avec fierté son passé et regarde avec confiance vers l’avenir. À partir de 1780, l’événement eut lieu à Olten, et plus tard encore à Aarau. Avec la fondation de l’État fédéral en 1848, le but de la Société helvétique semblait définitivement atteint. Elle fut dissoute peu après. Peu de temps avant le début de la Première Guerre mondiale, quelques jeunes hommes se remémorèrent l’esprit du mouvement de Schinznach. Les fractures internes s’étaient de nouveau creusées et l’avenir lointain du pays ne paraissait soudain plus très clair. La «Nouvelle Société Helvétique» existe encore aujourd’hui et a notamment contribué de manière décisive à la fondation de l’Organisation des Suisses de l’étranger OSE et été particulièrement active pour l’entrée de la Suisse dans la Société des Nations en 1920.

1 objet, 1 histoire

Des objets de la collection du Musée national suisse sont régulièrement présentés à la rubrique «Un objet, une histoire». Plus que les données techniques des objets exposés, c’est leur histoire qui est mise en avant. Ces récits redonnent vie aux coupes, épées et photographies, et nous laissent entrevoir des fragments de vie des générations précédentes.

Autres articles

Adresse et contact
Musée national suisse
Landesmuseum Zürich
Museumstrasse 2
Case postale
8021 Zurich
info@nationalmuseum.ch

Design: dreipol   |  Réalisation: whatwedo
Musée national suisse

Le Musée national suisse (MNS) est l’unité administrative faîtière qui regroupe trois musées: Le Musée national Zurich, le Château de Prangins et le Forum de l’histoire suisse à Schwyz, ainsi que le centre des collections d’Affoltern am Albis.