Le chocolat devint vite en Suisse le délice tant apprécié des petits et des grands. Et même des animaux, comme le montre cette publicité de 1893 pour Chocolat Lucerna.
Musée national suisse

Le doux côté de la Suisse

Comment la boisson amère qu’était à l’origine le chocolat suisse s’est-elle transformée en une douce tentation? Suite à l’étourderie d’un fabricant de chocolat bernois...

Ce jour-là, Rudolf Lindt était pressé: il avait un rendez-vous. C’est donc avec précipitation qu’il quitta sa chocolaterie dans le quartier de la Matte à Berne. Dehors, la roue hydraulique grinçait; dedans, la machine brassait la masse brune. Cela dura tout le week-end: Lindt avait oublié de l’éteindre.

La fabrication du chocolat a commencé en Suisse au début du XIXe siècle. Mais ce que l’on y produisait était amer et d’une consistance plutôt granuleuse. Et c’était plus une boisson qu’un aliment solide. L’invention du chocolat au lait en 1875 fut déjà un premier progrès. Puis Rudolf Lindt est arrivé. Ce bon vivant, charmant rejeton d’une bonne famille bernoise, avait acheté quelques vieilles machines et deux moulins endommagés par le feu dans le quartier de la Matte après avoir appris son métier chez des cousins de Lausanne.

Rudolf Lindt avait-il réellement rendez-vous? L’histoire semble si improbable qu’elle pourrait même être vraie. Quoi qu’il en soit, en arrivant dans sa chocolaterie le lundi matin, il découvrit une masse épaisse et onctueuse, fondante en bouche et au parfum suave. Le procédé du conchage inventé par Lindt marqua une étape importante dans l’histoire du chocolat. Et se révéla une véritable poule aux œufs d’or. Le Bernois distança la concurrence pendant plusieurs décennies, personne ne réussissant à trouver comment il fabriquait son chocolat fondant.

Rudolf Lindt, vers 1880.
Wikimedia

Pour Rudolf Lindt, le chocolat était plus un loisir qu’un métier, et il avait bien assez d’argent par ailleurs. Par conséquent, lorsque le nombre de clients devenait trop important, il augmentait ses prix au lieu d’élargir la production. Il n’en envoya pas moins le confiseur Tobler en tournée avec sa marchandise. Ce dernier revint avec des commandes et, lorsque Lindt refusa catégoriquement de développer la production, ce fut la rupture: Tobler déménagea alors dans la Länggasse où il confectionna – sans recette originale, mais avec du miel et des amandes – son Toblerone.

Lindt avait donc besoin d’un nouveau partenaire. Il vendit sa recette et sa marque à l’industriel Sprüngli, qui se mit ainsi à fabriquer le même chocolat à Zurich. Lindt était responsable de la filiale bernoise, mais ne cessait de s’opposer aux instructions émanant de Zurich et alla même jusqu’à faire ouvrir par son frère et son cousin une deuxième chocolaterie à moins de 100 mètres de la première. Avec le chocolat Lindt qui y était produit, les Lindt concurrençaient le produit Lindt & Sprüngli, ce qui n’était pas seulement cavalier, mais aussi juridiquement risqué. De fait, un procès fut ouvert en 1908. La sentence des juges fédéraux ne tomba que 20 ans plus tard, après le décès de Rudolf Lindt, de sorte que celui-ci n’assista pas à la défaite de sa famille. Espérons simplement qu’il reçut au ciel un morceau de bon chocolat suisse – si ce n’est de Sprüngli, du moins de Camille Bloch.

Panneau de Lindt & Sprüngli pour les points de vente, vers 1950.
Musée national suisse

UNE FRESQUE HISTORIQUE EN 100 ÉPISODES

240'000'000 av. J.-C.

Des dinosaures au Monte San Giorgio

CONTINUER

12'000 av. J.-C.

Rhinocéros laineux et mégacéros

CONTINUER

4000 av. J.-C.

Le mythe des Lacustres

CONTINUER

1500 av. J.-C.

Transpercer, frapper, couper

CONTINUER
Bridon Mors de l’âge du bronze.

500 av. J.-C.

Les braves

CONTINUER

150 av. J.-C.

Le commerce à la mode celte

CONTINUER
Bataille opposant les Romains et les Helvètes.

58 av. J.-C.

Quand César refoula les Helvètes

CONTINUER
Sol romain en mosaïque.

20 ap. J.-C.

Dolce vita à Zurich

CONTINUER

50 ap. J.-C.

Des armes et des jeux à Vindonissa

CONTINUER

70 ap. J.-C.

L’ascension d’un petit village de province

CONTINUER

246 ap. J.-C.

Meurtre dans les thermes romains

CONTINUER

275 ap. J.-C.

La sandale romaine

CONTINUER

295 ap. J.-C.

Aux frontières de l’Empire romain

CONTINUER

303 ap. J.-C.

Saint Maurice

CONTINUER

401 ap. J.-C.

Sainte Vérène

CONTINUER

522 ap. J.-C.

Les «rois intrigants»

CONTINUER

591 ap. J.-C.

Maudit Tuggen

CONTINUER

753 ap. J.-C.

Noël à Romainmôtier

CONTINUER

774 ap. J.-C.

Un roi dans la tempête

CONTINUER

819 ap. J.-C.

Le plan de Haito

CONTINUER

917 ap. J.-C.

Les chevaliers de l’Apocalypse à Bâle

CONTINUER

962 ap. J.-C.

Deux femmes fortes

CONTINUER

999 ap. J.-C.

Le crépuscule des Burgondes

CONTINUER

1030 ap. J.-C.

Radbot et le château de l’autour

CONTINUER

1157 ap. J.-C.

Un duc sans duché

CONTINUER

1211

Courage valaisan et ruse bernoise

CONTINUER

1240

La cité disparue

CONTINUER

1315

L’embuscade de Morgarten

CONTINUER

1319

La forteresse du lac

CONTINUER

1308

Agnès de Hongrie

CONTINUER

1347

La peste

CONTINUER

1356

Le grand tremblement de terre de Bâle

CONTINUER

1415

L’Argovie, berceau politique de la Suisse

CONTINUER

1473

Lutte au bord du lac de Constance

CONTINUER

1506

Les mercenaires

CONTINUER

1516

Érasme de Rotterdam

CONTINUER

1524

Les noces du curé

CONTINUER

1527

Un personnage controversé

CONTINUER

1536

L’autre conquête de l’ouest

CONTINUER

1540

La sécheresse

CONTINUER

1618

Ni vainqueur ni vaincu

CONTINUER

1687

Les huguenots

CONTINUER

1697

Étrange tubercule

CONTINUER

1731

La dernière sorcière de Fribourg

CONTINUER

1748

e comme Euler

CONTINUER

1765

L’île de Rousseau

CONTINUER

1798

La résistance des Nidwaldiens

CONTINUER

1800

Frédéric-César de La Harpe

CONTINUER

1804

Le mythe de Guillaume Tell

CONTINUER

1806

Goldau sous la roche

CONTINUER

1814

Barry le saint-bernard

CONTINUER

1815

Nouveau départ à Vienne

CONTINUER

1816

L’été de Frankenstein

CONTINUER

1832

La révolte contre les machines à Uster

CONTINUER

1839

Le déboisement dans la vallée de Peccia

CONTINUER

1847

Le Sonderbund

CONTINUER

1850

Le franc suisse

CONTINUER

1851

L’Amérique

CONTINUER

1853

Des trains pour Zurich

CONTINUER

1864

Tutti Fratelli

CONTINUER

1865

Chute mortelle au Cervin

CONTINUER

1871

Bourbaki

CONTINUER

1872

Des anarchistes dans le Jura

CONTINUER

1879

Le doux côté de la Suisse

CONTINUER

1880

Le percement du Gothard

CONTINUER

1881

Heidi

CONTINUER

1885

Un jardin d’hiver pour artistes

CONTINUER

1893

L’interdiction de l’abattage rituel

CONTINUER

1898

Masculin générique

CONTINUER

1905

La miraculeuse année d’Einstein

CONTINUER

1915

Les rouges discours de Zimmerwald

CONTINUER

1916

Dada

CONTINUER

1918

Un mois de novembre fébrile

CONTINUER

1925

Le magasin roulant

CONTINUER

1934

Un remonte-pentes à Davos

CONTINUER

1935

On ne parle pas d’argent

CONTINUER

1938

Romanche

CONTINUER

1939

Des pistes de ski à l’Orient

CONTINUER

1941

Maurice Bavaud

CONTINUER

1943

Bâle, une ville aux drôles de couleurs

CONTINUER

1956

Betty Bossi

CONTINUER

1957

Mister Univers

CONTINUER

1958

Une femme seule contre tous

CONTINUER

1961

Le vélomoteur

CONTINUER

1962

Ursula Andress et le bikini

CONTINUER

1967

La votation Picasso

CONTINUER

1972

Smoke on the Water

CONTINUER

1981

L’heure d’été

CONTINUER

1983

Swatch

CONTINUER

1990

La Toile

CONTINUER

1991

Enfin!

CONTINUER
Benedikt Meyer
Benedikt Meyer est historien et chroniqueur.

Catégories

Sharing is caring
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Share on Whatsapp
Whatsapp

Votre commentaire